Vingt-trois mille entrées au Ramdam Festival de Tournai

Belga

La 12e édition du Tournai Ramdam Festival, le festival du film qui dérange, se clôture ce mardi soir. Durant la soirée, les organisateurs ont procédé à la remise des prix dans les catégories courts et longs métrages.En janvier 2021, pour cause de pandémie de coronavirus, la 11e édition du Tournai Ramdam Festival avait dû être annulée. Après avoir été suspendue en décembre dernier, la 12e édition de ce festival du film qui dérange a finalement pu se tenir du 15 au 25 janvier dans les installations du complexe cinématographique Imagix à Tournai. Satisfaction dans le chef des organisateurs puisque pour la présente édition, et malgré les restrictions sanitaires, plus de 23.000 entrées ont été recensées en une semaine. En 2020, au plus fort de sa fréquentation, le 10e festival avait regroupé quelque 34.000 personnes, un record. Cette année, après avoir visionné plusieurs centaines de films, le choix des organisateurs s'était fixé sur 86 films dont 32 courts-métrages. Le Ramdam a proposé des courts-métrages belges et étrangers mais aussi pour les enfants. Des films de fiction et des documentaires étaient aussi à l'affiche ainsi qu'une sélection de films belges ou de la scène internationale, étiquettés "Ramdam". Durant ces dix 10 jours, 134 projections ont été programmées. En avant-première pour la Belgique, c'est avec la projection du film "Simone, le voyage d'un siècle" d'Olivier Dahan, un clin d'oeil à Simone Veil, que le Ramdam festival a refermé ses portes mardi soir. En cours de soirée, les responsables du festival ont procédé à la remise des prix dans les différentes catégories. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.