Inflation: l'Argentine va mettre à contribution les "bénéfices inattendus de guerre"

Belga

Le gouvernement argentin a annoncé lundi la création d'un fonds alimenté par les "bénéfices inattendus" tirés de la guerre en Ukraine par certains secteurs, tels l'agro-alimentaire, pour amortir le choc inflationniste pour les plus vulnérables."Nous voulons bâtir un mécanisme pour garantir que le choc de la guerre n'ait pas un effet régressif sur notre société, produisant des inégalités", a déclaré le ministre de l'Economie Martin Guzman depuis la présidence, aux côtés du chef de l'Etat, le péroniste (centre-gauche) Alberto Fernandez. "Dans les semaines à venir, nous allons convoquer les forces productives pour travailler à la mise en place de ce mécanisme", a déclaré M. Guzman, qui entend présenter dans la foulée un projet de loi sur ces "bénéfices inattendus produits de la guerre". Le ministre n'a pas cité de secteurs en particulier, mais le secteur céréalier (maïs, blé), dont les prix sont à la hausse, est un gros exportateur argentin, et le soja (farine et huile) représente près de 30% des exportations. Selon lui, ne devraient contribuer au fonds que des entreprises aux bénéfices nets annuels supérieurs à 1 milliard de pesos (8,5 millions de dollars), soit selon lui une "très petite fraction du tissu d'entreprises du pays", de l'ordre de 2,1% en 2021. Ne contribueraient aussi que les entreprises ayant enregistré entre 2021 et 2022 "une hausse significative des bénéfices". Et en seraient partiellement exemptes celles qui auraient canalisé ces bénéfices vers l'investissement productif, a souligné M. Guzman. "Il y a urgence dans les secteurs les plus à la traîne de la société", a déclaré M. Fernandez. "Il faut que ceux qui ont réalisé des gains inattendus grâce à la guerre contribuent pour garantir l'équité". (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Sur le même sujet