La Belgique prête à envoyer une équipe de l'identification des victimes

Belga

La Belgique est prête à envoyer une équipe de la "Disaster Victim Identification" (Identification des victimes -DVI) en Ukraine pour participer aux enquêtes sur les possibles crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis dans le contexte de la guerre déclenchée par la Russie dès lors que sa sécurité est garantie, a indiqué jeudi le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, en réponse à des questions à la Chambre.

La Belgique prête à envoyer une équipe de l'identification des victimes

La question a été discutée au cours d'une réunion avec la police fédérale et l'Organe de Coordination d'Analyse de la Menace (OCAM) consacrée aux demandes qui ont été formulées aussi bien par la Cour pénale international, dont le procureur a ouvert une enquête, que le procureur général ukrainien. "Ce ne sera pas une mission évidente", a souligné le ministre qui a évoqué pas moins de 5.000 lieux à investiguer. En Belgique, le parquet fédéral est prêt à ouvrir une enquête si une plainte venait à être déposée. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.