Invasion de l'Ukraine - Des réfugiés ukrainiens victimes d'un marchand de sommeil à Anvers

Belga

La police locale d'Anvers a découvert vendredi 18 réfugiés ukrainiens qui vivaient dans des conditions épouvantables dans un bâtiment pour lequel ils payaient 500 euros par mois. Une enquête a été ouverte pour des faits de "marchand de sommeil". Les victimes ont été transférées dans un centre d'accueil.Les réfugiés, 18 Ukrainiens dont trois enfants et une femme enceinte, vivaient dans des petites pièces et dormaient sur des matelas à même le sol. Les locaux ont été placés sous scellés. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.