Magnette veut réaffirmer le cordon sanitaire avec les autres partis francophones

Belga

Le président du PS, Paul Magnette, a exprimé vendredi son souhait de discuter avec les autres partis politiques francophones démocratiques afin de réaffirmer le principe du cordon sanitaire à l'égard de l'extrême-droite, a-t-il déclaré au micro de RTL-TVi, à la suite du débat télévisé sur la VRT entre le président du MR, Georges-Louis Bouchez, et celui du Vlaams Belang, Tom Van Grieken.

Magnette veut réaffirmer le cordon sanitaire avec les autres partis francophones

"Je suis profondément choqué, c'est une faute politique et un grave précédent. Il existe un cordon sanitaire dans ce pays et, il y a 20 ans d'ici, nos prédécesseurs des partis démocratiques francophones ont signé un accord disant qu'ils ne négocieraient ni ne débattraient avec l'extrême-droite. M. Bouchez a rompu cet accord", a déclaré M. Magnette. Aux yeux du président des socialistes, si la partie francophone de la Belgique a pu éviter la montée de l'extrême-droite, au contraire de la France ou de la Flandre, c'est parce que jamais l'extrême-droite n'a été banalisée. "C'est grâce à cette attitude que nous avons évité que l'extrême-droite ne s'installe", a-t-il affirmé. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Sur le même sujet