Mali: l'armée annonce avoir découvert un charnier près d'une ancienne base française

Belga

L'armée malienne a affirmé vendredi soir avoir découvert un charnier près de la base que lui a restituée il y a quatre jours l'armée française à Gossi, dans le nord du pays.Cette annonce survient quelques heures après que l'armée française ait accusé les mercenaires russes de Wagner de manipulation de l'information. L'armée française assure avoir filmé ce qu'elle affirme être des mercenaires russes en train d'enterrer des corps près de la base de Gossi, dans le but selon elle d'accuser les Français d'avoir laissé un charnier derrière eux. "Des dépouilles en état de putréfaction avancée ont été découvertes dans un charnier, non loin du camp anciennement occupé par la force française Barkhane", affirme l'état-major général des armées maliennes dans un communiqué. Mardi, l'état-major français avait déjà prévenu s'attendre à des "attaques informationnelles" visant à décrédibiliser l'armée française à l'occasion de la rétrocession de la base de Gossi. "L'état de putréfaction avancée des corps indique que ce charnier existait bien avant la rétrocession. Par conséquent, la responsabilité de cet acte ne saurait nullement être imputée aux Fama", les forces armées maliennes, selon le communiqué. Le ministère de la Défense a été "saisi pour l'ouverture d'une enquête en vue d'établir toute la lumière sur ledit charnier". Cette annonce de l'armée malienne survient après le départ des militaires français de la base de Gossi, dans le cadre du désengagement français du Mali, annoncé en février. Les clés de cette emprise qui accueillait 300 soldats français ont été remises mardi aux forces armées maliennes. Paris a décidé son retrait militaire du Mali, dans un contexte sécuritaire dégradé et sur fond de tensions entre la France et la junte militaire au pouvoir, accusée par les Occidentaux d'avoir recours aux services du groupe Wagner. Bamako évoque pour sa part de simples conseillers russes. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.