Maroc: 4 ans de prison pour un militant accusé d'avoir critiqué le roi

Belga

Un militant marocain, Rabie Al Ablaq, a été condamné lundi à quatre ans de prison ferme pour "offense" envers le roi Mohammed VI sur les réseaux sociaux, a-t-on appris auprès de sa défense."Le tribunal de première instance d'Al Hoceima (nord) a condamné Rabie Al Ablaq à quatre ans de prison ferme pour offense envers la personne du roi par voie électronique", a déclaré à l'AFP son avocat Abdelmajid Azaryah. Ce militant et journaliste citoyen de 35 ans devra également s'acquitter d'une amende de 20.000 dirhams (1.900 euros). Son avocat a annoncé son intention de faire appel. M. Al Ablaq a comparu libre devant le tribunal d'Al Hoceima, où son procès s'était ouvert le 11 avril. L'accusé était poursuivi pour avoir publié "des vidéos critiquant les disparités sociales et la corruption", selon son avocat. "J'ai été choqué par ce verdict car il (M. Al Ablaq) n'a fait qu'exprimer son opinion. J'estime qu'il n'a pas porté atteinte à l'institution (royale)." Selon Human Right Watch (HRW), l'inculpation a découlé de deux vidéos, publiées sur Facebook et YouTube en septembre et novembre, dans lesquelles M. Al Ablaq "s'adressait au roi sur un ton familier et soulignait le contraste entre sa richesse personnelle et la pauvreté largement répandue au Maroc". (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Sur le même sujet