La propension à se faire vacciner liée au niveau d'éducation, selon une étude suisse

Belga

Les facteurs socio-économiques jouent un rôle dans le choix des personnes qui se font vacciner contre le coronavirus. Les personnes ayant un revenu et un niveau d'éducation plus élevés sont plus enclines à tendre l'épaule que la moyenne.

La propension à se faire vacciner liée au niveau d'éducation, selon une étude suisse

Il en va de même pour les personnes vivant en zone urbaine, souffrant d'une maladie chronique ou ayant des compétences plus élevées dans le domaine de la santé, selon une récente étude de la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW) publiée dans la revue scientifique "Swiss Medical Weekly". En revanche, les personnes qui vivent à la campagne ou qui font moins confiance aux autorités et à la science sont moins souvent vaccinées. Plus de la moitié d'entre elles (57%) ont peur des effets secondaires et doutent de l'efficacité du vaccin. L'étude représentative se base sur des données issues du "Covid-19 Social Monitor", recueillies entre juin et décembre 2021 auprès de quelque 2.400 personnes en Suisse. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Sur le même sujet