Equateur: le président Lasso limoge son gouvernement après moins d'un an de pouvoir

Belga

Le président équatorien Guillermo Lasso a demandé à son gouvernement de démissionner, alors qu'il s'apprête à conclure sa première année de mandat marquée par une grave crise dans les prisons, a annoncé jeudi le Secrétariat à la Communication.Le président conservateur entend ainsi renouveler son équipe et il devrait en principe remplacer les actuels titulaires des portefeuilles de l'Energie, de l'Agriculture et des Droits humains. Mardi, il avait déjà remplacé son ministre de la Défense. Le président équatorien fêtera le 24 mai la première de ses quatre années de mandat présidentiel. Au cours de cette première année, son gouvernement est parti en guerre contre les trafiquants de drogue, provoquant une hausse de la criminalité et des affrontements meurtriers entre gangs, y compris dans les prisons où 350 détenus ont trouvé la mort depuis février 2021. Le ministre de l'Intérieur Patricio Carrillo avait reconnu la semaine dernière que l'Equateur traversait une crise liée à la criminalité qui a fait 1.180 morts depuis le début de l'année. En 2021, l'Equateur avait saisi le chiffre record de 210 tonnes de drogue, principalement de la cocaïne, et au cours des quatre premiers mois de l'année, les saisies de drogue ont déjà atteint les 75 tonnes, avait précisé mardi M. Lasso. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.