Indonésie: 12 femmes tuées par un glissement de terrain dans une mine d'or

Belga

Douze femmes travaillant dans une mine d'or illégale dans la province du Nord de Sumatra en Indonésie ont été tuées après l'effondrement d'une falaise qui a provoqué un glissement de terrain et les a ensevelies, a indiqué la police.Les mines artisanales sont nombreuses dans l'archipel d'Asie du Sud-Est riche en métaux précieux et les habitants fouillent souvent les sites abandonnés pour trouver des traces d'or sans équipement de protection adéquat. L'accident sur un site minier du district de Mandailing Natal jeudi a fait douze victimes, des femmes de 30 à 50 ans, qui cherchaient de l'or dans une mine illégale abandonnée. "La falaise s'est effondrée et a enseveli les douze femmes, les tuant toutes", a expliqué le chef de la police locale Marlon Rajagukguk à l'AFP jeudi soir, précisant que les victimes n'étaient pas des mineurs professionnels. Deux autres femmes qui travaillaient à leurs côtés ont réussi à s'extraire et se sont précipitées vers un village proche pour alerter les autorités. Les sauveteurs ont travaillé pendant des heures pour retrouver les corps qui se trouvaient dans un trou profond de deux mètres rempli de boue. "A présent tous les corps des victimes ont été rendus aux familles", a précisé le responsable. Les mines d'or illégales sont nombreuses dans ce district situé à quelque 300 kilomètres de la capitale provinciale Medan, où plusieurs sites ont été abandonnés par leurs exploitants. Les accidents dans les mines se produisent souvent dans l'archipel à cause de glissement de terrains qui sont fréquents pendant la saison des pluies. L'an dernier six mineurs ont été tués dans l'effondrement d'une ancienne mine illégale à Parigi Moutong sur l'île de Célèbes. En 2020, onze mineurs à Sumatra ont trouvé la mort dans un glissement de terrain provoqué par de fortes pluies. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.