Violence en Equateur: l'état d'urgence décrété dans trois provinces

Belga

Le président de l'Equateur Guillermo Lasso a annoncé vendredi l'état d'urgence pour 60 jours dans trois provinces du pays frappées par une vague de violence liée au narcotrafic."J'ai déclaré l'état d'exception dans les provinces du Guayas, Manabi et Esmeraldas", situées sur la côte, a déclaré M. Lasso dans une allocution retransmise par les médias d'Etat. Un total de 4.000 policiers et 5.000 militaires vont être mobilisés dans ces provinces, et un couvre-feu sera en vigueur entre 23h et 5h dans certaines villes près de Guayaquil, la capitale économique du pays située dans la province de Guayas, a-t-il ajouté. La violence liée au trafic de drogue en Equateur a fait 1.255 morts depuis le début de l'année, selon des chiffres officiels. Des affrontements entre gangs dans les prisons ont notamment fait 350 morts. En 2021, l'Equateur avait saisi le chiffre record de 210 tonnes de drogue, principalement de la cocaïne, et au cours des quatre premiers mois de l'année, les saisies de drogue ont déjà atteint les 75 tonnes, avait indiqué mardi M. Lasso. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.