Le Bélarus, frontalier de l'Ukraine, annonce un exercice militaire surprise

Belga

Le Bélarus, pays allié de la Russie et frontalier de l'Ukraine, a lancé mercredi un exercice militaire "surprise" pour tester les capacités de réaction de son armée, a indiqué le ministère de la Défense.

Le Bélarus, frontalier de l'Ukraine, annonce un exercice militaire surprise

Les unités militaires vont travailler leur capacité à "se mettre en alerte, se déplacer vers des zones prédéterminées et faire des entraînements de combat", a déclaré le ministère bélarusse dans un communiqué. "Le but de ce test est d'évaluer la préparation et la capacité du personnel à réagir rapidement à une éventuelle crise", a-t-il ajouté, qualifiant cet exercice de "surprise". Le ministère a publié des photos montrant des colonnes de véhicules, dont des chars, roulant sur une route. Ces manœuvres devraient être scrutées par Kiev qui a plusieurs fois dit soupçonner le Bélarus d'envisager d'envoyer des troupes en Ukraine pour soutenir l'offensive qu'y mène la Russie. Le Bélarus, dirigé d'une main de fer depuis près de 30 ans par Alexandre Loukachenko, allié du président russe Vladimir Poutine, sert de base arrière et logistique à l'offensive de Moscou contre l'Ukraine. Signe toutefois que cette participation indirecte dans le conflit ne fait pas l'unanimité dans le pays, plusieurs actes de sabotage, notamment ferroviaire, s'y sont déroulés depuis deux mois. Plusieurs suspects ont été arrêtés. En 2020, le Bélarus a été secoué par un mouvement de contestation historique après la réélection jugée frauduleuse de M. Loukachenko, qui l'a réprimée sans merci. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Sur le même sujet