Effondrement d'un immeuble en Chine: le bilan grimpe à 26 morts

Belga

Le bilan de l'effondrement d'un immeuble en Chine s'est fortement alourdi jeudi: le nombre de morts est passé de cinq à 26, mais une dixième survivante a été miraculeusement retrouvée 131 heures après le drame.Le bâtiment de huit étages, qui abritait un hôtel, des appartements et un cinéma, s'est écroulé vendredi dans la ville de Changsha (centre), capitale de la province du Hunan, pour une raison encore indéterminée. Les centaines de sauveteurs mobilisés sont toujours sans nouvelles d'une vingtaine de personnes environ, selon un décompte de l'agence de presse officielle Chine nouvelle. Une femme avait été extraite vivante des décombres jeudi matin en pleine nuit, plus de 131 heures après la catastrophe, soit cinq jours et demi, a par ailleurs indiqué CCTV. Le président Xi Jinping a ordonné une enquête approfondie sur la cause de la catastrophe et appelé à rechercher les victimes "à n'importe quel prix". Le Quotidien du Peuple, un journal officiel, a donné jeudi des détails sur la neuvième survivante, âgée de 21 ans, qui était en train de préparer un examen dans sa chambre lorsque celle-ci s'est écroulée. Elle a pu survivre pendant 88 heures avant d'être secourue, car elle avait à portée de main une couverture mais surtout un récipient encore à moitié rempli d'eau, qu'elle buvait à petite gorgée pour se maintenir en vie. Les secours se poursuivaient jeudi soir pour tenter de retrouver d'hypothétiques survivants ainsi que les corps de personnes décédées. Onze personnes, y compris le propriétaire de l'immeuble et une équipe d'inspecteurs de sécurité, ont été arrêtées en lien avec l'effondrement du bâtiment, selon les autorités de Changsha. Deux d'entre elles sont soupçonnées d'avoir apporté des transformations ayant "altéré" l'édifice. Les inspecteurs auraient, eux, falsifié un audit de sécurité. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Sur le même sujet