Un Wallon sur quatre envoie occasionnellement des SMS au volant

Belga

Un quart des Wallons envoient des SMS ou des e-mails au volant de temps en temps, ressort-il de la nouvelle étude de l'Agence wallonne pour la sécurité routière (AWSR) publiée mercredi. Fait plus récent : un sur 20 reconnaît même avoir déjà participé à des réunions en ligne tout en conduisant. Pour lutter contre ces fléaux, l'Agence mène une campagne de sensibilisation durant tout le mois de mai.L'étude de l'AWSR révèle les caractéristiques fréquentes des conducteurs qui utilisent le plus souvent leur téléphone au volant en le tenant en main. Il s'agit majoritairement d'hommes (58%). Ces manières sont également plus souvent le fait de jeunes conducteurs : 47% des 18-34 ans disent le faire, contre seulement 3% des plus de 55 ans. L'usage du téléphone au volant est aussi plus fréquent lors de déplacements professionnels en voiture : 42% des conducteurs professionnels téléphonent avec leur téléphone en main, contre 18% pour les autres. Dans la même logique, les détenteurs de véhicules de société (25% d'entre eux) sont plus à même de le faire que les autres (15%). Un peu plus de 40% des conducteurs coupables estiment que le risque de se faire prendre est faible. Reste que sur les six premiers mois de l'année 2021, 11.200 conducteurs ont été verbalisés en Wallonie pour usage du GSM au volant, et que l'amende est désormais passée à 174 euros, rappelle l'AWSR. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.