Cuba: au moins 22 morts dans l'explosion d'un hôtel à La Havane

Belga

Au moins 22 personnes ont été tuées et plus de 50 blessées vendredi après la forte explosion, sans doute due à une fuite de gaz, qui a partiellement détruit l'hôtel Saratoga, dans le centre de La Havane à Cuba.Quatre cadavres ont été sortis des décombres en début de soirée, a indiqué le journal télévisé, une heure après l'annonce d'un bilan officiel faisant état de 18 décès, dont un enfant, et plus de 50 blessés. Les autorités ont affirmé que des survivants se trouvaient sous les décombres et ont envoyé une brigade canine pour les chercher, notamment une femme avec laquelle les secouristes ont été en contact. Aucun étranger ne figure apparemment parmi les victimes, selon les autorités. Emblématique établissement de la vieille Havane avec sa façade verte, l'hôtel, en travaux, était fermé depuis deux ans aux touristes. Seuls se trouvaient à l'intérieur des ouvriers et des employés en train de préparer sa réouverture, prévue à partir du 10 mai. "D'après les premières constatations, l'explosion a été provoquée par une fuite de gaz", est-il précisé sur le compte Twitter de la présidence cubaine. Selon le responsable du quartier historique de la capitale cubaine Alexis Costa Silva, cité par le média d'Etat Cubadebate, une bombonne de gaz liquide était en train d'être changée dans l'hôtel. Le cuisinier a senti une odeur de gaz et a découvert une fissure dans le tuyau et c'est ce qui a provoqué l'explosion. Construit en 1880 pour y abriter des magasins, l'immeuble avait été transformé en hôtel en 1933 et rénové afin d'en faire établissement de luxe en 2005. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.