Les utilisateurs d'Auvio devraient pouvoir "skipper" certaines publicités, plaide le CSA

Belga

Possibilité de passer certaines pubs sur Auvio, renforcement des quotas de diffusion d'oeuvres, gouvernance de l'entreprise: le Conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA) a avancé mardi une série de priorités qui, à ses yeux, devraient être intégrées dans le prochain contrat de gestion de la RTBF (2023-2027) actuellement en phase d'élaboration.

Les utilisateurs d'Auvio devraient pouvoir "skipper" certaines publicités, plaide le CSA

Interrogé par la commission Médias du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le "gendarme de l'audiovisuel" a notamment préconisé une augmentation des quotas de diffusion sur l'opérateur public. Même si ces quotas y sont aujourd'hui bien souvent dépassés, le CSA recommande d'encore augmenter la place des œuvres européennes sur les services télévisuels tout comme celle des œuvres musicales d'artistes de la FWB en radio. En revanche, la RTBF devrait assurer une meilleure répartition des programmes culturels sur ses différents canaux. "Pour le dire crûment, il ne faudrait pas qu'Auvio devienne le ghetto des missions de services publics qui ne peuvent générer des revenus publicitaires importants", a résumé Karim Ibourki, président du CSA, devant les députés. En matière de publicité justement, le régulateur recommande d'harmoniser les règles pratiquées par la cité Reyers sur ses chaînes classiques et sur Auvio. Le CSA critique notamment la présence systématique d'un, voire deux écrans publicitaires avant les séquences du JT qui sont revisionnées sur Audio. L'autorité de contrôle estime qu'il faudrait permettre à l'internaute d'abréger ces pubs via un bouton "skipper", comme il existe déjà sur YouTube notamment. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.