"Paris bis": l'acquittement plaidé pour Youssef El Ajmi

Belga

"C'est un peu facile après coup de faire des procès d'intention", a plaidé mardi après-midi Me Michel Bouchat, conseil de Youssef El Ajmi, dans le dossier "Paris bis" au tribunal correctionnel de Bruxelles. "Hé bien non, Youssef El Ajmi ne s'est pas rendu compte [de la radicalisation d'Ibrahim El Bakraoui], pas plus que certaines autorités ne se sont rendu compte de la situation", a-t-il estimé. L'avocat a plaidé l'acquittement pour son client, demandant aux juges de "constater que la preuve d'une participation aux activités d'un groupe terroriste n'est pas rapportée à suffisance de droit".

"Paris bis": l'acquittement plaidé pour Youssef El Ajmi

Le parquet fédéral reproche à Youssef El Ajmi d'avoir accompagné son ami Ali El Haddad Asufi et Ibrahim El Bakraoui à l'aéroport à Paris en juin 2015, d'où ils ont gagné la Grèce en vue de rejoindre ensuite la Syrie. "Encore faut-il savoir qu'on conduit des candidats djihadistes", a plaidé Me Bouchat. "Au moment où il monte dans le véhicule, la seule chose qu'il sait c'est qu'on va à l'aéroport Charles de Gaulle. Le reste, il ne l'apprendra qu'après. J'insiste: lorsqu'on vient le chercher chez lui en disant 'tiens, tu viens avec nous', la seule chose qu'il sait c'est qu'on va à Charles de Gaulle. Il n'apprendra qu'après coup que son ami Ali El Haddad Asufi est en Grèce, alors que pour lui il se trouve en Espagne", a exposé l'avocat d'El Ajmi. "Aucun élément ne montrait qu'Ibrahim El Bakraoui était radicalisé. Le ministère public se limite à des généralités. Si Youssef El Ajmi a eu connaissance de quelque-chose, cela doit être prouvé. Le postulat, ce n'est pas une preuve", a déclaré Me Bouchat, précisant que son client s'est senti "trahi par son ami et par Ibrahim El Bakraoui". (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.