L'Iran annonce l'arrestation de deux "Européens"

Belga

Le ministère iranien des Renseignements a annoncé mercredi l'arrestation de deux "Européens", accusés d'être venus en Iran pour "déstabiliser le pays", sans donner de détails sur la nationalité des détenus."Deux Européens, qui étaient entrés dans le pays dans le but de déclencher le chaos et déstabiliser la société, ont été identifiés et arrêtés", a déclaré le ministère des Renseignements, dans un communiqué officiel, sans préciser la date des arrestations, ni où elles ont eu lieu. Les détenus sont accusés d'être des "agents" de renseignements "expérimentés" et "citoyens d'un pays européen", a-t-il ajouté. Ils sont soupçonnés d'avoir tenté de se rapprocher de syndicats iraniens, notamment celui des enseignants, a encore affirmé le ministère. Depuis des mois, les enseignants réclament au gouvernement iranien d'accélérer des réformes prévoyant une revalorisation de leurs salaires. Ils appellent aussi à la libération de leurs collègues arrêtés lors de précédentes mobilisations. Le responsable syndical de l'éducation en Iran, Rasoul Bodaghi, a été condamné à cinq ans de prison en avril pour sa participation à des manifestations d'enseignants, selon une organisation de défense des droits humains. Frappé depuis 2018 par d'importantes sanctions économiques américaines, l'Iran connaît une inflation galopante de plus de 40 %, qui frappe durement les fonctionnaires. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.