Conflit israélo-palestinien - Le chef de l'ONU "profondément troublé" par le comportement de policiers israéliens

Belga

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, est "profondément troublé" par le comportement "de certains policiers" israéliens à l'hôpital Saint-Joseph de Jérusalem-Est lors de la sortie du cercueil de la journaliste Shireen Abu Akleh, a dit vendredi un porte-parole.Le "trouble" du chef de l'ONU concerne aussi les "affrontements entre les forces de sécurité israéliennes et les Palestiniens rassemblés à l'hôpital Saint-Joseph", a indiqué ce porte-parole, Farhan Haq. "Il continue d'exhorter au respect des droits humains fondamentaux, y compris les libertés d'opinion et d'expression, et de réunion pacifique", a-t-il ajouté. "Le secrétaire général a été ému par l'élan de sympathie des milliers de personnes palestiniennes en deuil au cours des deux derniers jours, un témoignage du travail et de la vie" de cette journaliste américano-palestinienne, a précisé le porte-parole. Shireen Abu Akleh, une figure de la chaîne de télévision qatarie Al Jazeera, a été tuée mercredi d'une balle dans la tête alors qu'elle couvrait un raid militaire israélien dans le camp de réfugiés de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967. A la sortie vendredi du cercueil de l'hôpital Saint-Joseph à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la ville occupé et annexé par l'Etat hébreu, la police israélienne a fait irruption dans l'enceinte de l'établissement et tenté de disperser une foule brandissant des drapeaux palestiniens. Le cercueil a failli tomber des mains des porteurs, bousculés par des policiers, mais a été rattrapé in extremis, selon des images retransmises par des télévisions locales qui montrent également les policiers faisant usage de matraques. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Sur le même sujet