Invasion de l'Ukraine - Le chef du Pentagone demande un cessez-le-feu "immédiat" à son homologue russe

Belga

Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin a demandé vendredi à son homologue russe Sergueï Choïgou un cessez-le-feu "immédiat" en Ukraine lors de leur première conversation téléphonique depuis le début de la guerre, a annoncé le Pentagone.

Invasion de l'Ukraine - Le chef du Pentagone demande un cessez-le-feu "immédiat" à son homologue russe

M. Austin "a exhorté à un cessez-le-feu immédiat en Ukraine et souligné l'importance de maintenir des lignes de communication", a indiqué dans un communiqué le porte-parole du Pentagone, John Kirby. Les deux dirigeants ont échangé "pour la première fois depuis le 18 février", a-t-il ajouté, sans donner plus de détails sur la conversation. Selon un haut responsable du Pentagone, "l'appel en lui-même n'a résolu aucun problème aigu ou mené à des changements directs dans ce que les Russes font ou disent". Dans un communiqué très court, le ministère de la Défense russe a affirmé que l'appel avait eu lieu "à l'initiative de la partie américaine", et que les deux ministres avaient "discuté des questions actuelles de la sécurité internationale, y compris de la situation en Ukraine". Cet appel intervient alors que l'avancée des forces russes dans le Donbass, face aux troupes ukrainiennes, est en retard de plusieurs semaines par rapport aux plans du Kremlin, selon Washington. Mais Moscou n'a donné aucune indication de ralentissement ou de retrait et, selon les renseignements occidentaux, souhaite prendre le contrôle d'une large partie du territoire ukrainien, dans le sud et l'est du pays. La Finlande et la Suède ont cette semaine exprimé leur souhait de rejoindre l'Otan, une conséquence directe de l'invasion russe de l'Ukraine, qui n'est pas membre de l'Alliance atlantique. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.