Le piétonnier de Bruxelles a gagné en popularité

Belga

Le piétonnier bruxellois a gagné en popularité ces cinq dernières années. C'est ce qu'il ressort de la deuxième phase du sondage Mobilise, oeuvre des enquêteurs du groupe MOBI de la VUB (Vrije Universiteit Brussel), qui montre que tous les chiffres évoluent positivement. Le piétonnier bénéficie désormais du soutien de plus de la moitié des Bruxellois.

Le piétonnier de Bruxelles a gagné en popularité

Mobilise avait sondé Bruxellois, navetteurs et passants une première fois en 2017 à propos des boulevards désormais libérés du trafic automobile. Lesdits boulevards n'étaient à ce moment-là pas encore aménagés. Le soutien au piétonnier était alors frileux puisque seuls 47% des Bruxellois en étaient satisfaits, à l'instar de 55% des navetteurs et 69% des visiteurs. L'enquête poursuivie fin 2021, début 2022 montre du progrès. Plus de la moitié des habitants, 53%, se disent désormais satisfaits de l'existence du piétonnier. C'est le cas aussi de 64% des navetteurs et de 82% des visiteurs (dont de nombreux touristes). Selon les enquêteurs, plus on habite à proximité du piétonnier, plus on l'apprécie. Il y a également un lien évident entre l'appréciation qu'on en a et la façon dont on se déplace. Les personnes habitant la périphérie bruxelloise sont plus régulièrement peu enthousiastes car elles veulent se déplacer en voiture. L'avenir promet encore quelques défis d'ailleurs. "De nombreuses personnes se montrent critiques sur les questions de la propreté et de la sécurité", explique Geert Te Boveldt, chercheur. "Nombreuses sont les personnes sondées qui affirment éviter certaines zones du Boulevard Anspach parce qu'elles y ont été importunées ou parce qu'il y fait sale". (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.