Le gouvernement américain sanctionne le réseau de financement du Hamas

Belga

Les États-Unis ont imposé des sanctions à plusieurs personnes et entreprises soutenant financièrement le mouvement islamiste palestinien Hamas, ont indiqué mardi les ministères des Affaires étrangères et des Finances américains.Il s'agit de trois personnes et de six entreprises issues de différents pays et qui ont généré des revenus pour le Hamas grâce à un portefeuille d'investissements international. Un haut responsable du Hamas est également visé par ces sanctions. Les avoirs des personnes visées aux États-Unis se trouvent ainsi gelés et les citoyens américains ne sont plus autorisés à faire affaire avec eux. Un porte-parole du département d'État américain a dénoncé le fait que le Hamas avait amassé des centaines de millions de dollars alors que les Palestiniens de la bande de Gaza, dirigée par le mouvement islamiste, vivaient dans des conditions difficiles. L'objectif du gouvernement américain, a déclaré le porte-parole, est de priver le Hamas de sa capacité à générer et à transférer des fonds. Les États-Unis considèrent le Hamas comme une organisation terroriste. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.