Le Salvador prolonge l'état d'urgence de 30 jours pour lutter contre les gangs

Belga

L'Assemblée législative du Salvador a prolongé mercredi d'un mois l'état d'urgence voté le 27 mars pour contenir la violence meurtrière des gangs.Le nouveau décret-loi, adopté à la demande du président Nayib Bukele, indique que la prolongation de ce régime d'exception à compter de mercredi est rendue nécessaire "par la persistance d'une vague d'insécurité", en dépit de l'arrestation de milliers de membres présumés de ces gangs. Selon le ministre de la Justice et de la Sécurité, Gustavo Villatoro, plus de 35.000 personnes ont déjà été arrêtées. Quelque 16.000 autres étaient déjà en prison, soit un total de 51.000 membres présumés de gangs sur un total estimé à 70.000. Le Salvador lutte notamment contre deux gangs: la Mara Salvatrucha (MS-13) et le Barrio 18. L'état d'urgence avait déjà été prolongé une première fois le 26 avril. Cette mesure restreint également la liberté d'association et les droits de la défense, prolonge le délai de détention pendant l'enquête, et permet l'interception des communications. Le parlement, contrôlé par le parti au pouvoir, a également approuvé début avril une réforme visant à sanctionner les membres de gangs de peines pouvant aller jusqu'à 45 ans de prison. La réforme prévoit également de punir la diffusion de messages de gangs dans les médias d'une peine pouvant aller jusqu'à 15 ans de prison. Le gouvernement du Salvador a déclaré la "guerre" aux gangs armés après l'assassinat de 87 personnes entre le 25 et le 27 mars, crimes que les autorités ont attribué à ces groupes criminels. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.