Tunisie: le chef du parti Ennahdha interdit de voyage

Belga

Un tribunal tunisien a imposé vendredi une interdiction de voyager au chef du Parlement dissout et du parti islamo-conservateur Ennahdha, Rached Ghannouchi, dans le cadre d'une enquête pour entrave à la justice en lien avec les assassinats de deux opposants en 2013, a indiqué une porte-parole de la cour.Cette mesure a été imposée contre "34 suspects dans cette affaire, dont Rached Ghannouchi", a indiqué à l'AFP Fatima Bouqtaya, porte-parole du tribunal de l'Ariana dans la banlieue de Tunis. La justice tunisienne avait ouvert en janvier une enquête contre ces suspects pour "dissimulation d'information" en lien avec les assassinats des militants de gauche Chokri Belaid et Mohamed Brahimi en 2013. Leur comité de défense accuse Ennahdha d'être impliqué dans ces meurtres. M. Ghannouchi, 81 ans, est un virulent critique du coup de force du président Kais Saied qui s'est arrogé les pleins pouvoirs en juillet 2021 en suspendant le Parlement dominé par Ennahdha avant de le dissoudre, et en limogeant le Premier ministre. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.