Le nombre de signalements pour des fuites de données augmente année après année

Belga

Le nombre de signalements pour des fuites de données traités par l'Autorité de protection des données (APD) augmente d'année en année. "La numérisation et l'augmentation du travail à domicile entraînent davantage de risques autour des données personnelles", peut-on lire dimanche dans De Zondag."Au cours des douze derniers mois, le nombre de signalements de fuites de données a augmenté pour atteindre 1.529", indique Aurélie Waeterlinckx, porte-parole de l'APD. "L'année précédente, il y en avait 1.232. De telles fuites de données concerne, par exemple, une entreprise victime de pirates informatiques qui installent un logiciel malveillant, à la suite duquel ses données sont prises en otage, ou une organisation qui transmet accidentellement des données à la mauvaise personne. Il arrive aussi qu'un employé perde un ordinateur portable contenant des fichiers avec des données personnelles." Les entreprises et les organisations sont tenues de signaler à l'autorité chargée de la protection des données les violations de données qui peuvent présenter des risques pour la personne concernée. "Le fait que le nombre de signalements ait augmenté au cours des deux dernières années est lié à l'accélération de la numérisation de notre société pendant la pandémie", déclare Mme Waeterlinckx. "Cette numérisation entraîne davantage de risques en matière de données personnelles et de vie privée. Les gens travaillent plus souvent à domicile, ce qui rend nécessaire une connexion sécurisée au réseau de l'entreprise. L'accélération de la numérisation entraîne également une augmentation des crimes numériques, tels que le phishing, les ransomwares et le piratage." (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.