Gilkinet clarifie la législation visant à lutter contre les recharges sauvages

Belga

Afin de lutter contre les recharges sauvages, il sera bientôt obligatoire de recharger sa voiture électrique sur une place de stationnement prévue à cet effet, annonce samedi le ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet, dans les journaux Het Nieuwsblad, Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen.

Gilkinet clarifie la législation visant à lutter contre les recharges sauvages

Dès la fin de l'été, il sera obligatoire de recharger son véhicule électrique sur une place de stationnement équipée d'une borne de recharge. Les conducteurs seront autorisés à y rester stationner le temps de recharger leur batterie, mais pas plus longtemps. Le ministre écologiste espère ainsi assurer une rotation aux stations de recharge. Georges Gilkinet va également clarifier le code de la route afin que le stationnement sur une aire de chargement électrique soit légalement considéré comme du stationnement. Les propriétaires de voitures électriques en charge seront dès lors tenus de payer leur stationnement comme tous les autres usagers. Les autorités locales pourront sanctionner les conducteurs qui se garent sur un emplacement pourvu d'une borne de recharge mais dont le véhicule n'est pas en charge. À Anvers, par exemple, il existe déjà une "redevance de rotation" s'élevant à 0,01 euro par minute pour toute personne qui reste stationnée à une station de recharge publique alors que sa batterie est déjà chargée depuis longtemps. À Bruges, en revanche, le stationnement à une borne de recharge publique est autorisé pour une durée maximale de deux à quatre heures. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.