Grippe aviaire - Une mutation de la grippe aviaire la rend particulièrement létale

Belga

De nombreux volatiles sont morts ces dernières semaines en France, aux Pays-Bas et en Belgique, infectés par le virus de la grippe aviaire. Une mutation de la maladie la rend particulièrement létale. Dans cette zone, ce sont surtout les grands sternes qui ont été touchés, indique jeudi Natuurpunt.Jusqu'à présent, la grippe aviaire était surtout active pendant les mois d'hiver. En 2022, elle a également fait de nombreuses victimes pendant la période de reproduction des oiseaux. Sur la deuxième quinzaine de mai, de nombreux sternes, tant adultes que poussins, ont été retrouvés mort en France, en Belgique et aux Pays-Bas. Les analyses ont révélé qu'une souche particulièrement agressive de la grippe aviaire était responsable des décès. D'autres oiseaux marins ont également été victimes de cette version de la grippe, notamment des Fous de Bassan et des mouettes. Les signalements récents laissent penser que l'épidémie est en phase ascendante en Flandre. Le virus qui circule actuellement est très contagieux en plus d'être létal. Les risques de transmission à l'être humain sont extrêmement faibles, mais il est tout de même conseillé de ne pas approcher et toucher les oiseaux morts. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.