La Pologne ouvre cinq postes douaniers de plus pour faciliter les exportations de céréales

Belga

La Pologne a installé cinq postes douaniers supplémentaires à sa frontière avec l'Ukraine pour faciliter les exportations de céréales depuis le pays en guerre, envahi par les troupes russes depuis fin février, a annoncé lundi le chef de la chancellerie Michal Dworczyk.

La Pologne ouvre cinq postes douaniers de plus pour faciliter les exportations de céréales

Les nouveaux postes frontaliers, qui viennent ainsi doubler le nombre total de points de contrôle, devraient réduire la congestion de trafic et les temps d'attente pour le transport des marchandises des deux côtés de la frontière. La sécurité alimentaire mondiale s'en verra ainsi améliorée, s'est réjoui le ministre ukrainien des infrastructures, Olexandr Kubrakov. Surnommée le "grenier à blé" du monde, l'Ukraine est confrontée depuis le début de la guerre au blocage de la plupart de ses ports par l'envahisseur russe. Moscou freine en effet les exportations ukrainiennes de tonnes de céréales et autres marchandises via la mer Noire, principalement via la ville portuaire d'Odessa. La Pologne, la Roumanie et d'autres pays européens s'efforcent donc de développer des alternatives terrestres pour ces exportations. Le ministre polonais de l'Agriculture, Henryk Kowalczyk, avait récemment affirmé viser l'exportation d'un million et demi de tonnes de céréales chaque mois. L'Ukraine espère même en exporter cinq millions de tonnes via sa voisine polonaise, mais de telles quantités posent un problème logistique à cette dernière. L'écartement des rails, notamment, n'est pas le même de part et d'autre de ces frontières et nécessite un transbordement des marchandises. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.