Israël: un comité parlementaire donne son feu vert à la dissolution de la Knesset

Belga

Un comité parlementaire israélien a donné son feu vert tôt mardi à un projet de loi visant à dissoudre le Parlement, étape clé vers la convocation de nouvelles élections anticipées, les cinquièmes en moins de quatre ans en Israël.Les députés israéliens avaient approuvé mercredi en lecture préliminaire la dissolution du Parlement et la tenue de nouvelles élections après que le Premier ministre Naftali Bennett a annoncé la fin de la coalition hétéroclite au pouvoir depuis juin 2021. Après ce vote préliminaire, un comité parlementaire s'est penché sur le projet de loi ouvrant la voie à des élections anticipées le 25 octobre ou le 1er novembre. Peu après minuit, ce comité a annoncé avoir terminé ses travaux et avoir adopté à "l'unanimité" ce projet de loi, qui doit être soumis en première lecture dans les prochaines heures à l'assemblée plénière de la Knesset (parlement). Les 120 élus de la Knesset doivent adopter au total en trois lectures ce projet de loi. Or le comité parlementaire, qui regroupe des députés de l'opposition et de la coalition encore au pouvoir, a fait état dans la nuit de lundi à mardi d'une entente afin de boucler ces trois votes d'ici mercredi à 23H59 (20H59 GMT). En vertu d'un accord de partage de pouvoir entre M. Bennett et l'actuel chef de la diplomatie Yaïr Lapid, ce dernier sera Premier ministre après la dissolution du Parlement et, ce, jusqu'à la formation du prochain gouvernement. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.