Une frappe américaine vise un haut responsable d'un groupe lié à Al-Qaïda en Syrie

Belga

L'armée américaine a indiqué avoir conduit lundi une frappe dans la province syrienne d'Idleb contre un dirigeant du groupe jihadiste Hurras al-Din, proche d'Al-Qaïda."Abu Hamzah al Yemeni se déplaçait seul à moto lors de la frappe", a précisé le commandement central de l'armée américaine (Centcom) dans un communiqué, assurant ne pas avoir d'indications faisant état de victimes civiles. "La suppression de ce haut dirigeant perturbera la capacité d'Al-Qaïda à mener des attaques contre des citoyens américains, nos partenaires et les civils innocents du monde entier", a estimé Centcom. Les autorités américaines ont un "haut degré de confiance" dans le fait que la frappe, effectuée à l'aide d'un drone, ait tué le dirigeant jihadiste, selon un responsable au fait de l'opération cité par CNN. C'est la seconde opération américaine au mois de juin visant un haut responsable jihadiste en Syrie. Les forces américaines avaient déjà capturé le 16 juin Hani Ahmed Al-Kurdi, un chef du groupe Etat islamique (EI) lors d'un raid dans la province d'Alep. Elles avaient aussi tué le dirigeant de l'EI, Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi, lors d'une opération à Atmé, une région de la province d'Idleb, le 3 février. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.