Les Belges de plus en plus à l'aise avec les paiements numériques

Belga

Les Belges sont de plus en plus à l'aise avec le paiement par carte ou par mobile, ressort-il d'une étude menée par la Vrije Universiteit Brussel pour le compte de Febelfin et plusieurs entreprises de paiement électronique. En 2022, trois quarts des Belges ont payé au moins une fois avec une carte sans contact dans un magasin physique, contre 47% avant la crise du coronavirus (avant mars 2020).Malgré un léger rebond de l'argent liquide après la fin des restrictions sanitaires, l'utilisation du "cash" diminue au fil des années. Avant la pandémie, 72% des Belges mentionnaient avoir réglé leurs achats en liquide durant une semaine donnée, contre 59% actuellement, selon le "baromètre des paiements numériques". Aujourd'hui, plus de huit sondés sur dix préfèrent les paiements numériques (84%). Le montant qu'ils ont en poche tend à diminuer: 61 euros en moyenne avant la crise sanitaire et 55 euros aujourd'hui. 6% des sondés affirment ne jamais avoir de cash sur eux. Les Belges adoptent de mieux en mieux les nouveaux moyens de paiement. Près de trois quarts des Belges indiquent être à l'aise avec le paiement par carte sans contact, par exemple, contre 43% avant la crise du coronavirus. Le paiement par QR code gagne du terrain aussi (42% se disent à l'aise, contre 34% en 2021). Le baromètre des paiements numériques a été réalisé par la Vrije Universiteit Brussel pour le compte de la fédération du secteur financier Febelfin et les entreprises de paiement électronique que sont Bancontact Payconiq Company, Mastercard, Visa et Worldline. Les résultats sont publiés à l'occasion de la journée du paiement numérique (Digital Payment Day), une initiative de Febelfin. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.