Coupe du monde dames de hockey - Le Japon partage 3-3 avec l'Afrique du Sud, la Belgique à 1 point des 8e de finale

Belga

Avec le partage 3-3 du Japon (FIH-11) avec l'Afrique du Sud (FIH-16) dans leur 2e match de la Coupe du monde de hockey féminin, mardi à Terrassa, en Espagne, les Red Panthers ne sont plus qu'à un point de la qualification pour les barrages (8e de finale), avant leur duel de la soirée contre l'Australie. Une victoire et 3 points contre la 3e nation mondiale leur permettrait même d'être très proches de la qualification directe pour les quarts de finale.

Coupe du monde dames de hockey - Le Japon partage 3-3 avec l'Afrique du Sud, la Belgique à 1 point des 8e de finale

Le Japon, battu de justesse par l'Australie en ouverture samedi (0-2), a mené 3-0 avant de se faire rejoindre en toute fin de partie, à 80 secondes du terme sur un but de Terryn Lombard, sur phase de pc. Plus tard dans la soirée (21h30), les Red Panthers, 5e mondiales et victorieuses dimanche des Sud-Africaines par 4-1, se disputeront la 1ère place du groupe D avec les Hockeyroos australiennes. Au classement, la Belgique est toujours 1ère, avec 3 unités, devant l'Australie (3), qui possède une moins bonne différence de buts. Le Japon et l'Afrique du Sud, toutes deux avec 2 matchs joués, suivent avec 1 unité. Les joueuses de Raoul Ehren concluront la phase de poules mercredi contre le Japon (18h), soit leur 3e match en 4 jours. Seule la première équipe au terme du 1er tour rejoindra directement les quarts de finale. Les autres (2e et 3e) devront passer par un barrage à Amstelveen, aux Pays-Bas, qui sont coorganisateurs du tournoi. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.