Le Sénat condamne le meurtre de Shireen Abu Akleh et appelle à une enquête impartiale

Belga

Le Sénat a quasi unanimement condamné (à l'exception de l'abstention du PTB) vendredi "la menace, l'intimidation et le meurtre de journalistes", et plus spécifiquement celui de l'Américano-palestinienne Shireen Abu Akleh, tuée par balles en mai dernier à Jénine, en Cisjordanie. La résolution appelle Israël à enquêter de manière approfondie et impartiale sur sa mort.

Le Sénat condamne le meurtre de Shireen Abu Akleh et appelle à une enquête impartiale

Le Sénat condamne également dans son texte "le recours disproportionné à la violence et le comportement irrespectueux des services de police (israéliens, NDLR) à l'encontre des personnes qui suivaient le cortège funèbre de la journaliste d'Al Jazeera, spécialiste du conflit israélo-palestinien. "'En vertu du droit international, l'assassinat d'un journaliste constitue un crime de guerre", rappelle encore le texte voté vendredi. "Tous" les gouvernements de Belgique devraient condamner le meurtre et utiliser leurs contacts bilatéraux avec Israël pour "souligner (...) que la mort de Shireen Abu Akleh et l'usage de la violence pendant ses obsèques ne font qu'attiser le conflit et portent atteinte aux normes internationales". La journaliste se trouvait le 11 mai, avec un casque et un gilet pare-balles renseignant son statut de journaliste, près du camp de réfugiés de Jénine où les forces israéliennes menaient un raid. Elle a été touchée par une balle juste sous son casque. Dans la même série de tirs, son collègue Ali Sammoudi a été blessé. Les Etats-Unis, qui ont examiné la balle meurtrière, ont jugé que la journaliste a vraisemblablement été tuée par un tir de l'armée israélienne, sans que celui-ci ne soit intentionnel. Précédemment, le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme était parvenu à la même conclusion. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.