Reprise des recherches après l'effondrement d'un glacier des Dolomites

Belga

Après l'effondrement du glacier de la Marmolada, la plus haute montagne des Dolomites, dans le Nord de l'Italie, les secouristes ont repris les recherches d'éventuelles victimes vendredi matin. Quatorze hommes et femmes des pompiers, de la police et des services de secours accompagnés de deux chiens se sont rendus à 06h15 dans la zone sinistrée, ont communiqué les autorités de la province autonome de Trente.

Reprise des recherches après l'effondrement d'un glacier des Dolomites

Les opérations dureront aussi longtemps que la météo l'autorise. Durant celles-ci, des systèmes de surveillance basés en Suisse détectent les éventuels mouvements sur le glacier long de deux kilomètres. Les autorités ont jusqu'à présent confirmé dix décès parmi lesquels les corps de quatre Italiens et de deux Tchèques ont déjà été identifiés. Les recherches se poursuivent afin d'identifier les autres corps, cinq Italiens étaient toujours portés disparus jeudi soir. Huit personnes ont également été blessées lors de cet accident, dont un homme et une femme originaires d'Allemagne. Les victimes ont été ensevelies sous une avalanche de glace, de neige et de débris dans les Dolomites, dimanche dernier. Les experts considèrent cette catastrophe comme une conséquence du réchauffement climatique. Les températures inhabituellement élevées dans la région auraient provoqué la fonte de la couche inférieure du glacier, entraînant la séparation de la masse glacière et de la roche. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.