Action possible de la cavalerie au défilé du 21 juillet en raison d'un préavis de grève

Belga

Le syndicat SNPS a activé son préavis de grève, qui prendra effet le 18 juillet, à la suite d'une négociation infructueuse concernant le dédommagement des frais de déplacement supplémentaires générés par le déménagement du siège de la cavalerie des casernes d'Etterbeek au haras de Wisbecq (Rebecq), a annoncé mercredi en fin d'après-midi Frédéric Fortunato, permanent SNPS. Les cavaliers de l'escorte royale pourraient décider de ne pas participer au défilé de la fête nationale ou de le quitter durant sa tenue, a-t-il prévenu. Une intervention a été accordée pour un an mais les cavaliers, qui voient leurs trajets augmenter d'une quarantaine de kilomètres pour beaucoup, veulent obtenir cette prime de manière permanente.

Action possible de la cavalerie au défilé du 21 juillet en raison d'un préavis de grève

Ces membres de la police "étaient nombreux à parcourir déjà de nombreux kilomètres et la distance va s'allonger pour une partie d'entre eux. Sur les 120 cavaliers, une quarantaine sont venus pour la négociation de ce matin. Ils sont solidaires entre eux et déterminés à faire quelque chose le 21 juillet, même s'ils ont toujours été réticents à nuire à l'image de la cavalerie", a commenté Frédéric Fortunato, qui concède par ailleurs que "cela concerne seulement les anciens et non les nouveaux candidats" et que l'impact est "limité car certains font du covoiturage". (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.