Réforme des pensions - Dedonder n'a pas l'intention d'inclure les militaires

Belga

La ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, n'a pas l'intention de revoir l'âge de pension des militaires, actuellement fixé à 56 ans, a-t-elle répondu mercredi en commission de la Chambre en réponse à des questions de Theo Francken (N-VA) et Annick Ponthier (VB).Il est apparu dimanche, alors que le gouvernement discutait en comité restreint de la réforme des pensions, que certains partis de la majorité avaient mis sur la table le cas des pensions des militaires ainsi que celui du personnel roulant de la SNCB qui bénéficient de régimes particuliers. "Depuis le début de mon mandat, j'ai répété clairement qu'il n'entrerait jamais dans mes intentions de toucher à l'âge de la pension des militaires, au contraire de ce qu'avait l'intention de faire le gouvernement Michel sans le moindre dialogue social. Si d'autres partis mettent une proposition contraire sur la table, je défendrai avec fermeté ma position. Pour le moment, je n'ai pas été impliquée dans les discussions", a dit la ministre. La ministre a pris des mesures de revalorisation du statut des militaires dans le cadre du plan POP. Il n'a jamais été prévu qu'elles soient compensées par d'autres mesures, de quelque nature qu'elles soient, a-t-elle assuré en rappelant les spécificités de la carrière militaire comme l'ont encore montré récemment les opérations en Afghanistan ou dans le cadre de la guerre en Ukraine. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.