Coronavirus - Covid en Chine: un responsable limogé pour négligence... et jeux vidéo

Belga

Un fonctionnaire chinois a été limogé pour négligence - et "dépendance aux jeux vidéo" - après la fausse couche d'une femme qui s'était vu refouler d'un hôpital en plein confinement, ont annoncé les autorités.Li Qiang, le directeur du Centre des urgences médicales de la grande cité historique et touristique de Xi'an (nord), faisait partie des responsables politiques réprimandés en janvier en raison du scandale. La femme, sur le point d'accoucher, s'était vu refuser l'accès à un hôpital de la ville de 13 millions d'habitants sous prétexte qu'elle n'avait pas de test PCR valide, en plein confinement l'hiver dernier. Le scandale de sa fausse couche, dont des images avaient été publiées sur internet, avait déclenché un tollé et un intense débat sur l'application parfois trop zélée de certaines restrictions contre le Covid-19. Li Qiang a été démis de ses fonctions, exclu de la fonction publique, du Parti communiste (PCC) au pouvoir et son dossier a été transmis à la justice, a indiqué mardi la branche locale du gendarme disciplinaire du PCC. Le communiqué l'accuse de négligence et de corruption. De par ses fonctions, "Li Qiang avait pour mission de venir en aide aux personnes souffrantes et aux blessés" mais il "n'a pas tenu compte des intérêts vitaux de la population", souligne le document. "Sa grande irresponsabilité a entraîné plusieurs incidents graves qui ont provoqué un grand ressentiment sur internet et des répercussions négatives dans la société." Le communiqué accuse également Li Qiang d'avoir accepté des invitations à des banquets, des pots-de-vins et "d'avoir une longue dépendance aux jeux vidéo sur smartphone" qui l'a amené à négliger sa tâche de dirigeant. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.