Hongrie: cinquième jour de manifestations contre une réforme d'Orban

Belga

Des milliers de personnes ont manifesté samedi dans la capitale hongroise Budapest, pour la cinquième journée consécutive, contre une réforme fiscale du gouvernement du Premier ministre Viktor Orban.Ces manifestations, les premières depuis la réélection du dirigeant conservateur en avril, ont débuté mardi après l'adoption par le parlement d'une réforme fiscale qui va selon les protestataires alourdir les impôts de centaines de milliers de petits commerçants. "Orban va te faire foutre!", ont notamment chanté des manifestants parmi les milliers qui ont battu le pavé dans le centre de Budapest samedi. "C'est insensé, ce qu'ils (le gouvernement) ont fait. Ça ne va rien rapporter au budget", a déclaré à l'AFP une manifestante, Ilona Pusztai, une avocate de 37 ans. "Le gouvernement continue de prévoir des mesures d'austérité (mais) les gens n'en peuvent plus", a déclaré un autre, Zoltan Gemesi, un professeur de 68 ans. Vendredi, M. Orban avait défendu la réforme contestée, "bonne et nécessaire" selon lui. Le pays, qui est en discussions avec Bruxelles sur des fonds de soutien à son économie, subit une forte inflation et a vu sa monnaie plonger. Le gouvernement a annoncé mercredi un "état d'urgence" pour répondre à la crise énergétique engendrée par la guerre en Ukraine, avec une hausse prévue de la production de charbon et l'appel aux ménages à restreindre leur consommation. Parmi les mesures envisagées, les personnes qui consomment plus d'énergie que la moyenne devront désormais l'acheter au prix du marché, et non plus à un tarif fortement subventionné par l'Etat. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.