Vague de chaleur - Le prix de l'électricité monte avec les températures

Belga

La vague de chaleur qui frappe l'Europe se répercute sur les prix de l'électricité, en raison de la forte demande des systèmes de refroidissement, de la faiblesse du vent et des défaillances ou des limites de certaines centrales nucléaires françaises, a-t-on appris dimanche.Sur le marché à court terme, le prix de la fourniture d'électricité pour le lendemain en Belgique est monté à 408,21 euros par mégawattheure (MWh). Entre 20h00 et 21h00, ce sera même plus de 680 euros. En France, on est à 486 euros le MWh, des prix très élevés, surtout pour une journée d'été. La cause est à chercher dans la vague de chaleur, qui entraîne une forte demande des systèmes de refroidissement, tandis que la faiblesse du vent ralentit les éoliennes. Les centrales au gaz doivent donc tourner plus longtemps le soir. En Belgique, les prix sont aussi influencés par la France, où de nombreuses centrales nucléaires sont en panne ou indisponibles. La chaleur empêche en outre plusieurs d'entre elles de tourner à plein régime: chaque centrale a ses propres limites réglementaires de température de rejet de l'eau à ne pas dépasser, afin de ne pas échauffer les cours d'eau environnants et d'en protéger la faune et la flore. Les centrales pompent en effet l'eau pour le refroidissement des réacteurs, avant de la rejeter. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.