L'Egypte annonce autoriser la photographie de rue

Belga

L'Egypte autorise ses citoyens et ses visiteurs à pratiquer librement la photographie amateur dans ses rues et ses espaces publics, a annoncé le ministère du Tourisme dans un communiqué mercredi.Ces derniers mois, de nombreuses voix s'étaient élevées pour dénoncer les obstacles posés aux photographes amateurs par les autorités égyptiennes: interruption des séances de photographie dans la rue et sur les sites touristiques et parfois même confiscation de matériel. Jusqu'ici conditionnée à l'obtention d'un permis, la photographie sera désormais autorisée "dans l'ensemble des espaces publics en Egypte, gratuitement et sans autorisation préalable", a annoncé le ministère du Tourisme et des Antiquités dans un communiqué. Ces nouvelles régulations s'appliquent aux photographes désirant utiliser leurs images à titre personnel et non commerciales et tout ne pourra pas être photographié, prévient le ministère. "Il est strictement interdit de prendre des photographies de scènes qui pourraient porter atteinte à l'image du pays", rappellent ainsi les autorités dans le communiqué, sans donner plus de précisions. Le ministère indique que ces nouvelles régulations visent à raviver le tourisme en Egypte, un secteur qui emploie deux des 103 millions d'habitants du pays le plus peuplé du monde arabe et représente plus de 10% de son PIB. L'Egypte, prise entre inflation et dévaluation, mise grandement sur son tourisme qui commence tout juste à se relever de dix années de tourments politiques, depuis la "révolution" qui a renversé en 2011 l'autocrate Hosni Moubarak, et de la pandémie de Covid-19. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.