Asile et migration - Quatre inculpés dans l'affaire du camion aux 53 migrants morts au Texas

Belga

Quatre hommes ont été inculpés mercredi par un grand jury au Texas après la mort de 53 migrants qui avaient été retrouvés abandonnés fin juin dans un semi-remorque surchauffé à San Antonio.Deux Texans, Homero Zamorano, 46 ans, et Christian Martínez, 28 ans, ont notamment été inculpés d'association de malfaiteurs en vue d'un transport de migrants ayant conduit à leur mort, a indiqué le ministère de la Justice dans un communiqué. Ils encourent la peine capitale. Le jury a également inculpé deux ressortissants mexicains, Juan Claudio D'Luna-Mendez et Juan Francisco D'Luna-Bilbao, pour des chefs de port illégal d'armes et de présence irrégulière sur le sol américain. Ces deux individus vivaient à l'adresse associée à la plaque d'immatriculation du camion, a expliqué le ministère. Ils encourent jusqu'à 10 ans de prison. Les quatre hommes avaient été arrêtés peu de temps après la découverte du charnier, où 46 victimes étaient déjà décédées. Homero Zamorano, identifié comme le conducteur du camion, avait été interpellé sur les lieux, "caché dans les fourrés après avoir tenté de s'enfuir", avait précisé trois jours après la tragédie le procureur fédéral en charge de l'affaire. Un employé municipal de San Antonio avait entendu, le 27 juin, un appel à l'aide près d'une route où il travaillait. Il avait alors découvert un camion abandonné dans la remorque duquel se trouvaient 64 migrants, dont 46 étaient déjà décédés. Sept autres étaient morts de leurs blessures. Les températures avaient frôlé les 40 degrés le jour de la macabre découverte, et les survivants souffraient d'hyperthermie et de déshydratation aiguë. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.