Éruption d'un volcan dans le sud du Japon : des dizaines de personnes appelées à évacuer

Belga

L'agence météorologique japonaise a émis dimanche une alerte de niveau maximal après l'éruption du volcan Sakurajima, dans la ville de Kagoshima située dans le sud du pays, et des dizaines d'habitants de la zone montagneuse ont été appelées à évacuer.

Éruption d'un volcan dans le sud du Japon : des dizaines de personnes appelées à évacuer

L'agence a relevé son niveau d'alerte pour Sakurajima au niveau 5, soit le niveau le plus élevé. Avant l'éruption du volcan, qui a eu lieu dimanche après 20H00 (11H00 GMT), l'alerte se situait au niveau 3, qui interdit l'accès à la montagne. "Les zones résidentielles des villes d'Arimura et de Furusato, situées dans un rayon de trois kilomètres du cratère du Sakurajima, doivent être en alerte maximale", a déclaré l'agence météorologique japonaise (JMA) dans un communiqué. Les deux villes comptent 77 habitants, selon la ville de Kagoshima. Des images télévisées ont montré une coulée de lave et des cendres rejetées du volcan. Une explosion a propulsé d'énormes cendres à environ 2,5 kilomètres du cratère, selon l'Agence météorologique japonaise. Aucun dommage n'a été signalé dans l'immédiat, selon la chaîne de télévision publique NHK. Le volcan Sakurajima, qui crache fréquemment de la fumée et des cendres, est un des sites touristiques les plus connus du Japon. Le pays est situé sur la "ceinture de feu du Pacifique", une zone de séismes et de volcans. En 2015, le Japon avait émis une alerte d'évacuation maximale lors de l'éruption d'un volcan sur l'île de Kuchinoerabu, également à Kagoshima. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.