La Belgique sauve Londres du black-out

Belga

Mercredi 20 juillet dernier, au lendemain de la journée la plus chaude jamais enregistrée au Royaume-Uni, certains quartiers de Londres ont échappé de justesse au black-out, notamment grâce au câble sous-marin Nemo Link relié à la Belgique, écrit l'agence de presse Bloomberg. Les Britanniques ont cependant dû débourser 9.724,54 livres (équivalent à environ 11.424,9 euros) par mégawattheure pour avoir accès à cette énergie, soit environ 5.000 % de plus qu'en temps normal, c'est un record.Concrètement, la demande croissante d'électricité s'est heurtée à un goulet d'étranglement sur le réseau électrique britannique, menaçant de priver d'électricité les parties est de la capitale britannique. Londres a dû importer de l'électricité entre 12h00 et 13h00. "Si la Belgique n'était pas venue à la rescousse, le gestionnaire du réseau aurait été obligé de gérer la demande et de déconnecter des foyers", a déclaré un porte-parole du réseau britannique. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.