L'industrie laitière belge a réduit de 15 % les sucres ajoutés dans ses produits

Belga

Les entreprises belges de transformation du lait ont réussi à atteindre une réduction de la teneur en sucres ajoutés dans leurs produits de 15 % depuis 2012, se réjouit la Confédération belge de l'industrie laitière (CBL) dans un communiqué publié mardi. Cette dernière ajoute que plus de la moitié de la gamme des produits laitiers ne contient aucun sucre ajouté.

L'industrie laitière belge a réduit de 15 % les sucres ajoutés dans ses produits

Initialement, l'industrie laitière s'était fixé comme objectif de réduire la teneur en sucre ajouté de 8 % entre 2012 et 2020. Cette volonté avait été actée dans le cadre de la "Convention Alimentation équilibrée" entre les autorités fédérales, le porte-parole du commerce et des services en Belgique (Comeos) et la Fédération de l'industrie alimentaire belge (Fevia). En 2020, le but était largement atteint avec une réduction de 12 %, passant même à 15 % en 2021. "L'année dernière, les transformateurs laitiers ont prouvé que, même sans engagement formel, de grandes mesures peuvent être prises, ce qui a abouti à une réduction totale des sucres ajoutés de 15 %", peut-on lire dans le communiqué. La CBL affirme également que plusieurs gammes ont réduit leur teneur en sucres ajoutés au-delà de ce nombre, comme les yaourts Pur Natur ou Danio de chez Danone, qui présentent une diminution de 18 %. Beaucoup d'entreprises laitières élargissent aussi leurs panels en proposant des produits estampillés sans sucres ajoutés, comme c'est le cas, par exemple chez Danone, avec la gamme Activia sans sucres ajoutés (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.