Washington se propose comme médiateur entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Belga

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a proposé lundi l'assistance des Etats-Unis pour rapprocher l'Arménie et l'Azerbaïdjan, et encouragé un règlement permanent du conflit entre les deux pays deux ans après un cessez-le-feu négocié par la Russie.Au cours d'appels séparés avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliev et le Premier ministre arménien Nikol Pachinian, M. Blinken a souligné que les deux pays avaient une "opportunité historique de parvenir à la paix dans la région", selon un communiqué du département d'Etat. Le secrétaire d'Etat américain a "offert l'assistance des Etats-Unis pour faciliter la connexion des systèmes de transport et de communication" des deux pays, a indiqué le porte-parole du département d'Etat, Ned Price. MM. Aliev et Pachinian s'étaient rencontrés en mai dans le cadre d'une médiation de l'Union européenne. Leurs ministres des Affaires étrangères ont ensuite tenu à la mi-juillet à Tbilissi, en Géorgie, leurs premiers pourparlers directs depuis la guerre. Après une première guerre qui a fait plus de 30.000 morts au début des années 1990, l'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont affrontés à l'automne 2020 pour le contrôle du Nagorny Karabakh, une région montagneuse qui, soutenue par Erevan, avait fait sécession de l'Azerbaïdjan. Plus de 6.500 personnes ont été tuées dans cette nouvelle guerre. Dans le cadre d'un accord de cessez-le-feu négocié par Moscou, l'Arménie a cédé des pans entiers de territoires qu'elle contrôlait. La Russie, de plus en plus isolée sur la scène internationale en raison de son invasion de l'Ukraine, considère le Caucase comme son pré carré. Ned Price a précisé que les Etats-Unis étaient prêts à discuter avec des "partenaires qui partagent leurs valeurs" pour favoriser une paix entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.