Maduro proteste contre la demande de saisie d'un avion vénézuélien en Argentine

Belga

Le président du Venezuela Nicolas Maduro a protesté jeudi contre la demande de saisie, par les Etats-Unis, d'un avion cargo vénézuélien au coeur d'un imbroglio international et immobilisé depuis juin à Buenos Aires.Ce Boeing 747 avait été immobilisé en Argentine le 8 juin après son arrivée en provenance du Mexique avec un chargement de pièces automobiles, et ses 19 membres d'équipage retenus dans le pays. Un juge a récemment autorisé douze d'entre eux à partir, mais quatre Iraniens et trois Vénézuéliens restent coincés en Argentine. L'appareil avait été vendu en octobre 2021 à Emtrasur, filiale de la compagnie aérienne publique vénézuélienne Conviasa, par la compagnie iranienne Mahan Air, en violation des sanctions américaines contre les deux entités, avait avancé le ministère américain de la Justice le 19 juillet pour justifier sa demande de saisie. Washington affirme par ailleurs que le capitaine de l'avion est un ancien commandant des Gardiens de la révolution iraniens, une organisation classée comme terroriste par les Etats-Unis. "Ils prétendent nous voler un avion propriété du Venezuela, légalement propriété du Venezuela, en Argentine en vertu d'un mandat d'un tribunal impérial (...), après l'avoir retenu sous séquestre pendant deux mois", s'est plaint M. Maduro dans des déclarations à la chaîne officielle VTV. "Le Venezuela exprime ses protestations et demande au peuple argentin tout son soutien pour récupérer cet avion", a-t-il ajouté, affirmant que l'avion était utilisé pour importer des médicaments au Venezuela depuis la Chine, la Russie et l'Inde. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.