La justice demande de plus en plus de données aux géants de la tech

Belga

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité, les tribunaux belges ont demandé des informations sur 28.774 comptes à Meta (ex-Facebook), Google, Microsoft et Apple depuis 2013. Dans quatre cas sur cinq, les géants américains de la technologie se sont conformés, au moins partiellement, à la demande, écrit De Standaard sur base des chiffres de la société néerlandaise de cybersécurité Surfshark.Ces sollicitations arrivent de plus en plus fréquemment. En 2013, seuls 2.189 comptes étaient concernés. En 2020, la dernière année pour laquelle toutes les entreprises ont présenté un rapport, ce chiffre est passé à 6.045, soit presque un triplement en huit ans. Environ quatre demandes sur dix ont été adressées à Meta et ses services Facebook, Whatsapp et Instagram. Le nombre de demandes adressées à Meta a été multiplié par cinq entre 2013 et 2020. Google et Microsoft représentent chacun trois demandes sur dix, Apple moins d'un pourcent. Surfshark a collecté des données pour 177 pays. La Belgique se classe au neuvième rang du nombre de sollicitations. Les États-Unis, l'Allemagne, le Royaume-Uni, Singapour et la France forment le top 5. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.