Le chantier sur la E420/A54 entre Gosselies et Petit-Roeulx à nouveau prolongé

Belga

Les travaux de réhabilitation de l'autoroute E420/A54, qui ont débuté le 14 mars dernier, entre Gosselies et Petit-Roeulx, dans la province de Hainaut, sont une nouvelle fois prolongés, indique vendredi la Société de financement complémentaire des infrastructures (Sofico) dans un communiqué de presse."Ce remaniement de planning est à imputer aux soucis techniques rencontrés en juillet dernier au niveau de la protection de l'étanchéité sur certains ponts. Il résulte également des fortes chaleurs, non favorables aux poses de béton", explique la Sofico, qui souligne que l'échéance du chantier reste toutefois prévue pour la fin de cette année. Les travaux en cours entre Luttre et Petit-Roeulx seront prolongés jusqu'à la fin du mois d'août. A la mi-juillet, la Sofico avait déjà annoncé que cette phase des travaux serait prolongée jusqu'à la mi-août; elle s'étendra donc désormais jusqu'à la fin des vacances d'été. Sur cet axe, deux bandes par sens y sont maintenues avec une vitesse maximale limitée à 70km/h. La phase des travaux à hauteur de l'échangeur de Thiméon, sur l'E420/A54, en direction de Nivelles, a par ailleurs débuté depuis le mardi 9 août et se poursuivra jusqu'à la fin des vacances. La circulation y est limitée à une bande. Le chantier vise à réhabiliter les revêtements de l'autoroute, les bretelles d'accès et de sortie, les ponts inférieurs ainsi qu'à sécuriser les ponts supérieurs et à placer de nouveaux équipements de sécurité et de nouveaux dispositifs d'évacuation d'eau. Ce chantier représente un budget de près de 13,4 millions d'euros HTVA financé par la Sofico, maître d'ouvrage. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.