Mexique : six à 11 mois avant de retrouver les mineurs, désespoir des familles

Belga

Les opérations de recherche des 10 mineurs disparus dans trois puits de charbon inondés dans le nord-est du Mexique depuis trois semaines pourraient prendre six à onze mois, ont déclaré jeudi les familles qui se disent "désespérées".Elles n'ont aucune preuve de vie des mineurs sous terre depuis le 3 août. Les autorités n'ont jamais évoqué leur mort et disent continuer à mener les opérations de secours, même si l'issue fatale semble inéluctable. "Nous sommes désespérés. Nous ne savons pas quoi faire. Nous ne pouvons pas accepter cela", a dit à l'AFP Juani Cabriales, soeur d'un des mineurs coincés sous terre dans la mine d'El Pinabete, dans l'Etat du Coahuila. "Nous espérions que cela prendrait un mois. Ca fait presque un an, ce n'est pas possible. Il doit y avoir d'autres solutions", a ajouté Guadalupe Cabriales, également soeur d'un mineur disparu. Les familles venaient de rencontrer la responsable de la protection civile, Laura Velazquez, qui leur a exposé la stratégie des autorités. L'inondation de la mine est survenue pendant des travaux d'excavation qui ont provoqué un afflux d'eau accumulée dans une mine voisine. Cinq ouvriers ont pu en réchapper mais 10 étaient portés disparus. Le plan initial misait sur le pompage de l'eau dans la mine pour permettre l'entrée de plongeurs et de secouristes. Mais, après plusieurs jours d'efforts, le niveau est brusquement remonté. Le gouvernement mexicain a sollicité l'aide d'entreprises américaine et allemande pour aider aux opérations de secours. L'Etat du Coahuila fournit la quasi-totalité du charbon produit par le Mexique, la plupart du temps dans des conditions de sécurité très précaires pour les mineurs. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.