La SNCB porte elle aussi le poids de la crise énergétique

Belga

En tant que plus grand consommateur d'électricité du pays, la SNCB ressent elle aussi le poids de la crise énergétique et se tourne vers le gouvernement, rapporte De Standaard vendredi.

La SNCB porte elle aussi le poids de la crise énergétique

Sa facture énergétique totale (électricité, gaz et pétrole) devrait être supérieure de 100 millions d'euros cette année par rapport à 2020, indique l'entreprise dans le journal. "La crise énergétique a un impact important sur notre budget, qui était déjà sous pression en raison de la crise du coronavirus", commente le porte-parole de la SNCB, Dimitri Temmerman. La société ferroviaire dit prendre diverses mesures pour économiser autant d'énergie que possible, "en tout cas en vue de l'hiver prochain", ajoute M. Temmerman. Les conducteurs de train sont formés à une conduite plus économique, par exemple, et ils apprennent à anticiper les accélérations et décélérations. Le renouvellement des wagons contribue également à une conduite plus économique. "Ces mesures ne pourront jamais compenser les coûts supplémentaires liés à l'augmentation des prix de l'énergie", admet M. Temmerman. "C'est pourquoi nous examinons avec le gouvernement ce qu'il faut faire pour répondre à cette situation." (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.